Rondelet, Antonin (1823-1893), agrégé de philosophie (1844)

Ancien élève de l’École normale [1841], professeur de Faculté [Clermont. 1858-1874] représentant du catholicisme social. Il achève sa carrière comme professeur de philosophie à l’Institut catholique de Paris, créé à la suite de la loi du 12 juillet 1875 relative à la liberté de l’enseignement supérieur.

Continuer la lecture de « Rondelet, Antonin (1823-1893), agrégé de philosophie (1844) »

Rabier, Élie (1846-1932), agrégé de philosophie en 1869

Élie Rabier directeur de l’enseignement secondaire au Ministère de l’Instruction publique, a contribué avec Louis Liard, directeur de l’enseignement supérieur, et avec Ferdinand Buisson, directeur de l’enseignement primaire, à façonner l’Instruction publique de la Troisième République autour des années 1880-1890. Tous les trois étaient d’anciens élèves de l’École normale supérieure et agrégés de philosophie.

Continuer la lecture de « Rabier, Élie (1846-1932), agrégé de philosophie en 1869 »

Janet, Paul (1823-1899), major d’agrégation de philosophie en 1844

Ancien élève de l’École normale [1841], soutenu par Victor Cousin, dont il est pendant un an le secrétaire, Paul Janet, culmine sa carrière de philosophe spiritualiste en occupant la chaire de Philosophie de la Faculté des Lettres de Paris, inaugurée en 1810 par Pierre Laromiguière, et où l’ont précédé comme titulaires Théodore Jouffroy, Philibert Damiron, Adolphe Garnier, Elme Caro.

Continuer la lecture de « Janet, Paul (1823-1899), major d’agrégation de philosophie en 1844 »

Dupuy, Charles (1851-1923), trois fois Président du Conseil dans les années 1890

Agrégé de philosophie en 1879, après une courte carrière comme professeur et inspecteur d’académie [Mende, Caen, Ajaccio], Charles Dupuy s’engage sur près de quarante ans en politique comme républicain modéré [député, ministre, chef de gouvernement, sénateur].

Continuer la lecture de « Dupuy, Charles (1851-1923), trois fois Président du Conseil dans les années 1890 »

Burdeau, Auguste (1851-1894), professeur de philosophie et homme politique

Ancien élève de l’École normale supérieure [1870], agrégé de philosophie [1874]. Premiers postes en province [Grenoble, Saint-Etienne, Nancy], puis à Paris [Saint-Louis, Louis-le-Grand]. Il mène une carrière politique : chef, puis directeur de cabinet auprès de Paul Bert ; député ; ministre [Marine et colonies, Finances]. Et enfin, pour quelques mois, Président de la Chambre des députés [1894].

Continuer la lecture de « Burdeau, Auguste (1851-1894), professeur de philosophie et homme politique »

Hannequin, Alexandre (1856-1905), major d’agrégation de philosophie, 1882

Deux ans après son agrégation, et avant même d’avoir soutenu sa thèse, Alexandre Hannequin, est nommé à la Faculté des Lettres de Lyon, où se déroule toute sa carrière. Il y inaugure, en 1896, le premier enseignement d’Histoire de la philosophie et des sciences.

Continuer la lecture de « Hannequin, Alexandre (1856-1905), major d’agrégation de philosophie, 1882 »

Dereux, Hector, professeur de philosophie au lycée Henri-IV

Carrière classique d’un Normalien [1865]. Agrégation de philosophie [1868], directement au sortir de l’École. Après douze ans d’enseignement en province [Bastia, Amiens, Douai, Marseille] dans des postes de plus en plus importants, Hector Dereux est nommé à Paris [Charlemagne, Saint-Louis, Janson-de-Sailly, Henri-IV].

Continuer la lecture de « Dereux, Hector, professeur de philosophie au lycée Henri-IV »

Bach, Georges Henri (1808-1837), major de l’agrégation de philosophie en 1830, un destin tragique

Douze ans après sa mort, Giuseppe Ferrari, dans son pamphlet les Philosophe salariés [1849] évoque le destin tragique de Georges Henri Bach, réduit au suicide. En effet, n’ayant pu obtenir un poste de maître de conférences à l’École normale, qui semble-t-il lui avait été promis, de désespoir, il se pend le 7 novembre 1837.

Continuer la lecture de « Bach, Georges Henri (1808-1837), major de l’agrégation de philosophie en 1830, un destin tragique »