Imagerie Pellerin : une cure thermale salutaire.

Les imageries d’Épinal ne sont pas tournées seulement vers la célébration du sentiment religieux, qui a fait à l’origine leur fortune. Elles ont su s’adapter à l’esprit du temps. La République proclamée, l’école laïque confortée, il était temps d’abandonner une religiosité sans effet politique immédiat, et d’introduire, enfin, à l’aube du XXe siècle, un peu d’humour. Il était temps.

Continuer la lecture de « Imagerie Pellerin : une cure thermale salutaire. »

Guyau, J’apprends à écrire, 1902

{mosimage}Du philosophe français Jean Marie Guyau (1854-1888) paraît en 1893 sa “Méthode Guyau. Lecture par l’écriture” (Paris, A. Colin. trois cahiers in-4, 1893). Le premier cahier  : J’apprends à écrire ; le deuxième cahier : J’écris mieux ; le troisième cahier : Je sais écrire. Ce livre, posthume, fait suite à trois autres ouvrages de Guyau consacrés, depuis 1875, à la lecture.

Continuer la lecture de « Guyau, J’apprends à écrire, 1902 »

Joseph Guibout (1827-1873), auteur d’ouvrages d’histoire pour la jeunesse

Ancien élève de l'École normale [1850] Joseph Guibout croise deux activités, celle, classique, d'un professeur d'histoire enseignant dans plusieurs lycées, et celle, plus exceptionnelle pour un normalien, d'un auteur d'ouvrages de vulgarisation historique, dans une collection intitulée Bibliothèque morale de la jeunesse, placée expressément sous la protection de l'Église catholique. Continuer la lecture de « Joseph Guibout (1827-1873), auteur d’ouvrages d’histoire pour la jeunesse »

Choquet, Les dix Nouvelles, ou les jeunes personnes, 1822

Cinq nouvelles dans le premier tome, cinq nouvelles dans le deuxième tome, et voilà un titre tout trouvé, pour un livre édifiant d'éducation morale, destiné à la jeunesse, comme il en paraît beaucoup sous la Restauration. Tout cela respire un parfum d'honnêteté chrétienne. Les illustrations témoignent aussi d'une mode décente, où les femmes sous leurs vastes capelines portent pelisses, robes, châles et aumônières. Continuer la lecture de « Choquet, Les dix Nouvelles, ou les jeunes personnes, 1822 »