Bienvenue chez Philo19
 
[ recherche ] [ présentation ] [ liste alphabétique des auteurs ] [ statistiques ] [ courriel ]


Notice de l'auteur

Prénom :  Louis Magloire
Nom :  Cottard
Date de naissance :  1790
Date de décès :  1871
Profession :  Professeur, recteur
Bref :  
Notice :  Recteur de l’Académie de Strasbourg. Né le 17 février 1790, à Orry la Ville [Oise] ; mort le 26 juillet 1871, à La Ciotat [Bouches du Rhône].

Maître d’études au lycée de Beauvais. Maître d’études suppléant au lycée impérial Louis le Grand [avril 1807], puis maître d’études titulaire [21 janvier 1808-1er décembre 1810]. Ancien élève de l’École normale [1810], de la première promotion de l’École, la même que celle de Victor Cousin, Charles Étienne Daulne, Raoul-Rochette.

Carrière universitaire.
Nommé professeur de seconde année de grammaire au lycée de Marseille [novembre 1811].
Est suspendu quelques semaines après la seconde Restauration [15 août 1815], puis réintégré [novembre 1815].

Fonde à Marseille, avec le mathématicien Jean Joseph Soulacroix et le physicien Eugène Péclet [tous deux anciens élèves de la section sciences de l’École normale], une école gratuite d’enseignement mutuel [1816] et une école commerciale [1820].

Carrière administrative.
En octobre 1821 est nommé recteur de l’Académie de Corse [1821-1827], d’abord en poste à Aix, puis chargé de fonctions rectorales en Corse [1er janvier 1822], en étant tout d’abord [septembre 1821] l’adjoint d’Antoine Félix Mourre, inspecteur chargé de fonctions rectorales [1820-1822]. Crée une école normale à Ajaccio, et plus de trente écoles de canton. À partir de la Corse se rend sur mission ministérielle en Italie [Gênes, Bologne, Rome, Pise, Florence].

En 1827, est à nouveau en France. Est nommé inspecteur d’Académie à Bourges [fin décembre 1827]. Puis est nommé recteur à Limoges [mars 1828], à Aix [8 octobre 1828-31 mars 1831], à Strasbourg [mars 1831-mars 1842].
En 1837, est membre du Conseil municipal de Strasbourg.
Est mis à la retraite de ses fonctions de recteur en mars 1842.

1829-1833. Autour de l’apprentissage de la lecture.
S’intéresse aux questions de l’apprentissage de la lecture. Il rédige une Lettre-préface à l’ouvrage de Timothée Patot. Essai sur l'art d'apprendre à lire, suivi d'une nouvelle méthode de lecture [Marseille : l'auteur. In-12, 72 p.,1829].
S’occupe de livres scolaires : il compose des Souvenirs de Moïse Mendelssohn, ou le Second livre de lecture des écoles israélites [Paris : F.-G. Levrault. In-12, X-85 p., portrait. 1832] ; publiés également en allemand Erinnerungen an Moses Mendelssohn, Uebersetzung des französischen Werkes von Hrn. L. M. Cottard [Straszburg : F.-G. Levrault. In-12, XII-96 p., portrait. 1832]. L’édition française est republié en 1858, comme deuxième édition.
De même adapte l’ouvrage de L. C.. Leclerc pour les écoles primaires : Leclerc, Louis-Claude. Tobie, poème en quatre chants de M. Leclerc, revu et mis à la portée des écoles primaires des deux sexes, par L.-M. Cottard [Paris : L. Hachette, In-16, 138 p., s. d.].
Publie lui-même Rachel Otby [Paris : F.-G. Levrault. In-12, 212 p.,1833], qui paraît presque en même temps en allemand : Rahel Otby, von L.-M. Cottard, aus dem Französischen übersetzt [Strasburg : F.-G. Levrault. In-12, 174 p., 1834].

Quelques années plus tard publie un Dictionnaire historique et géographique de la Bible [Paris : F.-G. Levrault. In-12, VII-272 p., 1837]. Sur un thème analogue, traduit de Johann Friedrich Röhr La Judée au temps de Jésus-Christ, ou Tableau géographique et politique de la Judée à cette mémorable époque [Strasbourg. In-12. 1840].
Il publie également un Dictionnaire abrégé d'architecture pratique, à l'usage des écoles primaires supérieures et des classes d'adultes [Paris : F.-G. Levrault. In-12, XII-120 p., tableau et planche. 1837].

Après sa mise à la retraite en mars 1842, se retire à La Ciotat, dont il devient maire [juin 1850-août 1860], succédant à Joseph Édouard Dalmas.

Autres publications.
Du Reboisement des Alpes françaises, lettre à MM. les Députés des départements des Basses-Alpes, des Bouches-du-Rhône et du Var. [Signé : L.-M. Cottard] [Paris : Roret. In-8, 15 p., 1836].
Comme président de la Société des sciences, agriculture et arts du département du Bas-Rhin, signe le Mémoire du docteur Pierre-Nicolas-François Malle, secrétaire de laSociété, rédigé en réponse aux questions proposées par la Commission d'enquête de la Chambre des Députés sur le monopole des tabacs, et proposition sous la forme d'un projet de loi basé sur un régime de libre culture, fabrication et vente, assurant au fisc un revenu de cinquante millions [S. l., In-4, 69 p., 1836].

Association.
Président de la Société des sciences, agriculture et arts du département du Bas-Rhin [il l’est en 1836].

Décoration.
Chevalier de la Légion d’honneur [vers 1825].

Source.
Biographie des hommes du jour.
Roman d’Amat. Dictionnaire de biographie française. Paris : Letouzey et Ané. 1961.
Jean-François Condette. Les Recteurs d’Académie en France de 1808 à 1940. Tome II, Dictionnaire biographique. Paris : Institut national de recherche pédagogique. Collection : Histoire biographique de l’enseignement. In-8, 411 p. +3. 2006. [le dictionnaire, fondé sur l’analyse des archives, fournit à chaque fois les dates détaillées des nominations].
Catalogue BN-Opale Plus.

© Textes Rares, Philo19
Le 16/10/2019